Déclaration du maire Broome sur les finances de la ville et de la paroisse lors de la pandémie de coronavirus

0
23

Baton Rouge – 7 mai 2020 – Bien que la santé et le bien-être de nos citoyens et de nos employés soient au premier plan de nos efforts en ce moment, il est essentiel que nous prenions également des mesures pour gérer nos affaires financières. Notre Plan de gouvernement exige que le maire-président procède aux ajustements nécessaires pour maintenir l'équilibre de notre budget de fonctionnement annuel ville-paroisse.

J'ai précédemment chargé le département des finances de la ville-paroisse de préparer une estimation de l'effet de cette pandémie sur nos sources de revenus. Conformément à nos pratiques d'estimation du budget ordinaire, le Dr James Richardson, professeur John Rhea Alumni d'économie et d'administration publique à la Louisiana State University, a examiné ces estimations. Des ajustements ont été apportés en fonction de ses recommandations. Nous estimons actuellement un manque à gagner de 23 millions de dollars dans le Fonds général. Ces revenus soutiennent environ 7,3% des crédits du Fonds général.

Les taxes de vente, qui représentent environ 61% de nos flux de revenus budgétés, devraient être inférieures d'environ 15 millions de dollars à celles prévues lors de la préparation du budget de fonctionnement annuel 2020. Veuillez garder à l'esprit qu'avec la prolongation de 30 jours de la date limite de production des taxes de vente de mars, nous n'aurons pas de comptabilité des recouvrements réels pour mars et avril avant la fin mai. Nos estimations ont été dérivées en utilisant diverses hypothèses pour les secteurs touchés par l'ordonnance de séjour à domicile. Les autres déficits importants comprennent les taxes d'occupation des hôtels, les revenus de jeux et les revenus liés aux tribunaux. Le calendrier ci-joint résume les projections.

La portion du budget des bureaux constitutionnels financée par les revenus auto-générés liés aux tribunaux est également fortement affectée. Le procureur de district m'a déjà dit que son bureau manquerait d'environ 1,5 million de dollars. Étant donné que ces revenus sont collectés directement par les bureaux constitutionnels, ils ne sont pas reflétés dans la projection des revenus Ville-Paroisse, mais j'ai pensé qu'il était important de vous sensibiliser à ce problème.

La première étape que nous avons prise pour équilibrer notre budget 2020 est d'instaurer un gel de l'embauche sur les postes non essentiels. De plus, nous poursuivons le travail que nous avons commencé pour identifier les économies d'efficience et demandons à nos ministères et organismes d'identifier les sources de revenus potentielles et les subventions pour couvrir le coût de la prestation des services. Nous avons également la chance d'avoir exercé une gestion financière prudente et d'avoir conservé des fonds pour les jours de pluie et d'autres réserves afin de nous aider lors d'événements extraordinaires. Nous avons actuellement 15,9 millions de dollars dans notre fonds de stabilisation budgétaire et environ 8 millions de dollars dans le solde du fonds non affecté. Nous recommanderons qu'une partie de ces fonds soit utilisée pour compenser notre manque à gagner, mais nous devons être conscients que la saison des ouragans et d'autres problèmes pourraient survenir plus tard cette année et nous ne pouvons pas épuiser nos réserves. Nous devrons également reconstituer ces réserves au cours des trois prochaines années, ce qui rendra très difficile l'équilibre budgétaire de 2021 à 2023.

Du côté des dépenses, nous préparons actuellement des projections qui tiennent compte du gel des embauches pour identifier les crédits susceptibles d'être réduits. Nous devrons également fournir un financement partiel pour la riposte à la pandémie. Nous avons été informés que la FEMA, par le biais du programme d'aide publique, remboursera à la ville-paroisse 75% de nos dépenses éligibles. Nous surveillons actuellement les dépenses associées à notre intervention en cas de pandémie afin de pouvoir faire les soumissions nécessaires pour le remboursement.

Comme je l'ai dit maintes et maintes fois, les budgets locaux n'ont pas été conçus pour gérer la perte de revenus ou les coûts associés à une bataille pandémique à long terme comme celle-ci. Bien que les possibilités de subventions fédérales prévoient le remboursement d'une partie des dépenses liées à la riposte à la pandémie, elles n'offrent pas d'allégement financier en cas de perte de revenus. J'ai communiqué à notre délégation du Congrès mon ferme soutien à une législation fédérale accélérée prévoyant une aide à la perte de revenus. J'encourage et demande votre aide pour soutenir cet effort.

La valeur de notre main-d'œuvre qualifiée est devenue encore plus évidente pour moi alors que nous réagissons à cette pandémie. Nous n'avons actuellement aucun plan de licenciement ou de mise en disponibilité de nos employés. Cependant, nous ne pouvons pas ignorer que la perte de revenus est une estimation et si la perte réelle est plus importante que prévu, de nouvelles réductions budgétaires pourraient être nécessaires afin d'obtenir un budget équilibré. Si la perte de revenus réelle est supérieure aux prévisions et qu'aucun allégement des revenus n'est prévu, ces mesures ne seront prises qu'en dernier recours.

###