Demandez au Congrès d'adopter la loi CARES

0
54

Les petites entreprises sont les premières victimes de l’effet du Coronavirus sur l’économie. Le Sénat semble enfin être en mesure d'adopter la loi sur les aides, les secours et la sécurité économique des coronavirus (CARES Act) plus tard dans la journée ou demain, offrant un soulagement indispensable aux entreprises des États-Unis. Ce stimulus serait le plus important de l'histoire avec 2 $ mille milliards. Parmi les nombreuses propositions incluses, certaines visent à augmenter le financement des États et des hôpitaux, ainsi que la proposition la plus discutée: des paiements directs en espèces à un grand nombre d'Américains.

La loi CARES propose de modifier certaines des règles concernant les prêts SBA 7 (a) (qui sont distincts et cumulables avec les prêts en cas de catastrophe économique SBA). Dans le cadre de CARES, les entreprises seront éligibles à une remise de prêt d'un montant égal à la masse salariale et aux coûts d'exploitation pendant l'urgence nationale. Les petites entreprises pourront également bénéficier d'un certain nombre de subventions. Ces programmes s'adressent aux entreprises qui maintiennent leur masse salariale pendant la crise. Les dispositions ne s'appliquent actuellement qu'au 501 (c) (3) et aux entreprises de moins de 500 employés. Une préoccupation est d'autoriser seulement 501 (c) (3) organisations, plutôt que tous les organismes sans but lucratif, à pouvoir utiliser ce programme.

La législation proposée retarde également le paiement de la part patronale des charges sociales jusqu'à la fin de l'année civile 2020. 50% des impôts différés seront dus en décembre 2021 et le reste sera dû en décembre 2022.

Les travailleurs indépendants et contractuels bénéficieront des dispositions proposées leur permettant de recevoir une assurance chômage en raison des pertes de coronavirus. En règle générale, les travailleurs indépendants et les contractuels ne sont pas autorisés à percevoir une assurance chômage.

Bien que le BRAC s'attende à ce que le projet de loi achève le processus législatif dans la semaine, le principal point d'achoppement qui a causé un retard est le "Fonds de stabilisation des changes" de 500 milliards de dollars, qui serait détenu par le Trésor pour aider les industries en difficulté. Cette partie de la proposition est controversée en raison des dispositions de surveillance du fonds; le libellé actuel donnerait au Trésor six mois avant de devoir divulguer qui a reçu les fonds et il y a peu de réglementation sur la manière dont ces fonds pourraient être dépensés.

Malgré ces préoccupations, le Sénat devrait probablement adopter la mesure le lendemain et la Chambre devrait l'approuver peu de temps après. Il est important que le Congrès entende le monde des affaires et nous vous encourageons à contacter votre membre du Congrès et à lui dire d'adopter la loi CARES maintenant.

Cette législation n'est pas définitive et BRAC continuera de surveiller son évolution au cours du processus.